En France, le contrôle technique n’est pas imposé pour tous les véhicules. Les motos à 2 roues et à 3 roues font partie des engins qui en sont dispensés. Toutefois, les autorités ont réfléchi sur une possible extension du contrôle technique aux engins cités.

Un contrôle technique imposé lors de la vente

Selon certaines indiscrétions, le gouvernement souhaiterait imposer dans un premier temps le control technique lors de la vente d’une moto. Après, la mesure pourrait s’appliquer dans d’autres contextes.

Toutefois, ce n’est pas pour maintenant que l’obligation de soumettre sa moto à un contrôle technique entrera en vigueur. En effet, le Parlement européen s’est penché sur la question et a décidé que c’est à partir de 2022 qu’une mesure prise dans ce sens sera en application. Pendant cette année, les États membres de l’union se réuniront et fixeront les méthodes et la fréquence du contrôle technique moto. Pour la commission européenne, il est important que les exigences des tests soient communes pour les motos et les cyclomoteurs.

Il est dit que lors de la mise en application de la mesure, ce sont uniquement les motos avec des moteurs dépassant les 125 cc qui seront soumises à des inspections. Aussi, des États membres de l’Union européenne pourraient être dispensés de ces contrôles si des mesures de sécurité routières alternatives performantes sont mises en place.

La satisfaction de la FEMA

La Federation of European Motocyclists Associsations (FEMA), a montré sa satisfaction face au report de la mise en application du contrôle technique moto. Depuis longtemps, cette fédération s’oppose à une telle décision et ne cesse de se faire entendre auprès de l’Union européenne.

Jusqu’en 2022, la FEMA aura certainement assez de temps pour convaincre les députés européens surs, selon elle, l’inopportunité d’imposer le contrôle technique aux motos. L’un de ses arguments est que la taille du marché des motos est faible et que cette mesure engendra des coûts disproportionnés pour un effet négligeable. On attend donc 2022 pour voir si la FEMA sera suivie.